LIVRAISONS ET RETOURS OFFERTS EN FRANCE METROPOLITAINE

Les Femmes
et le Climat

Le changement climatique concerne toute la population mais touche plus durement les personnes les plus pauvres et vulnérables.

Les femmes et les filles sont les premières à en subir les répercussions environnementales, économiques et sociales.

La vulnérabilité de la population féminine face aux dérèglements climatiques est davantage liée à la position des femmes au sein des sociétés plutôt qu’aux différences physiologiques car cette crise creuse les inégalités déjà existantes entre les sexes.

Les femmes sont généralement plus susceptibles de souffrir des conséquences directes et indirectes du changement climatique.

Elles sont plus fortement impactées par ses effets tels que l’insécurité alimentaire, les conflits civils, la propagation de maladies infectieuses, la malnutrition, les violences conjugales ou encore les agressions sexuelles.

Une étude du NCBI a montré qu’après l’ouragan Katrina, qui a frappé la ville américaine de la Nouvelle-Orléans en 2005, le taux des violences psychologiques a augmenté de 35 % et de 98 % pour les violences physiques au sein de la population locale féminine.

Une constatation similaire a été observée en Nouvelle-Zélande avec une augmentation de 53 % de la violence domestique après le séisme de Canterbury survenu en 2010.

De plus, suite à ces événements météorologiques extrêmes et leurs répercussions, les femmes seraient plus susceptibles de souffrir du syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

L’impact des dérèglements climatiques a tendance à exacerber les risques déjà importants pour la santé maternelle et des générations futures.

Si 65 % de victimes de la canicule européenne de 2003 étaient de sexe féminin, des études démontrent que les épisodes caniculaires peuvent aussi avoir une incidence sur la santé maternelle et la croissance du fœtus, pouvant notamment mener à une insuffisance pondérale à la naissance.

La hausse des températures engendre une recrudescence de maladies comme le paludisme dans de nombreuses régions du monde, ce qui accroît le risque de fausse couche, mortinaissance ou prématurité.

Le rôle des femmes indispensable dans la lutte contre le changement climatique

Les dérèglements climatiques nuisent à la santé des femmes, à leurs droits ou encore à leur mobilité mais bien qu’elles en soient les premières victimes, elles sont encore sous-représentées dans les processus de négociations et de décisions au sein de la gestion de cette crise environnementale.

Alors que leur contribution est souvent négligée dans l’action humanitaire et climatique, leurs besoins sont oubliés. Leur participation est pourtant fondamentale pour réduire les conséquences désastreuses pour la planète et pour améliorer leurs conditions de vie.

Agir pour l’égalité des sexes, c’est accélérer la lutte contre le changement climatique. Selon un rapport de McKinsey Global Institute, dans un scénario de "plein potentiel" où la participation des femmes à l'économie serait égale à celle des hommes, jusqu’à 28 billions de dollars pourraient être ajoutés au PIB annuel mondial d’ici 2025.

Cela permettrait de combler le déficit de l’investissement nécessaire pour financer la lutte contre les dérèglements climatiques qui s’élèvera à 894 milliards de dollars (810 milliards d’euros) d’ici 2030 et ainsi, subventionner le développement durable.

L’égalité des sexes et l’autonomisation de la population féminine auraient de nombreux points positifs dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’énergie propre, de l’économie et surtout du climat.

Sur le modèle de l’organisation Solar Sister en Afrique qui aide et forme les femmes à construire des entreprises durables dans leurs propres communautés, l’énergie renouvelable est l’un des secteurs qui pourraient leur offrir de nombreuses possibilités entrepreneuriales et de meilleures perspectives d’avenir.

Les groupes d'entraide féminins dans le Tamil Nadu en Inde qui mobilisent des fonds pour l'assainissement des eaux usées ou le barefoot College dans le Rajasthan qui forme les femmes à l’énergie solaire sont des exemples qui témoignent de leur efficacité en tant que leaders en matière de durabilité. Enfin, l’engagement de Hindou Oumarou Ibrahim,

Christina Figueres ou Franny Armstrong dans la lutte contre le changement climatique prouve que la contribution des femmes est essentielle pour répondre à la situation de crise environnementale.

Ainsi, construire un avenir durable implique d’exploiter leurs connaissances, leurs compétences et leur leadership dans l’action climatique.

REJOIGNEZ-NOUS